La production de l’énergie électrique a augmenté à fin juillet 2017 de 2,1%, après une hausse de 0,4% un an auparavant, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des finances.
Cette évolution découle, notamment, de la bonne tenue de la production de l’ONEE (+7,6%) et de celle des projets développés dans le cadre de la loi 13-09 relative aux énergies renouvelables (+16,7%), atténuée par le recul de la production privée de 1,4%, explique la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de septembre.
Dans ces conditions, le volume des importations de l’énergie électrique s’est inscrit en hausse de 15,3%, à fin juillet 2017, après +12,2% un an plus tôt, pour ramener la progression de l’énergie nette appelée à +5,3%, après +2% à fin juillet 2016, ajoute la DEPF.
Du côté de la consommation de l’énergie électrique, elle s’est appréciée, durant la même période, de 4,3% en une année, après +1,2% un an auparavant, relève la note, qui explique cette évolution par la consolidation des ventes de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension (+4,7%, après +0,6%), impulsée par la bonne tenue de celles adressées, principalement, au secteur industriel (+7% après -0,1%) et de celles attribuées aux distributeurs (+3,1% après +1%).
Quant à la consommation de l’énergie de basse tension, elle s’est accrue, à fin juillet 2017, de 2,7% comparativement à la même période de l’année précédente, révèle la même source.