La quatrième tranche de la Centrale thermique de Jerada d’une puissance installée de 350 MW et répondant aux standards internationaux en matière de préservation de l’environnement entrera en service d’ici la fin 2017. Cette nouvelle unité, dont les essais sont actuellement en cours, va porter à 515 MW la puissance globale de la Centrale qui est en service depuis 1971, a indiqué le responsable de la direction exploitation de l’ONEE, branche électricité à Jerada , Noureddine Badaoui, lors d’une rencontre de communication tenue, le 5 décembre à Jerada.

La rencontre, qui a réuni des représentants des autorités locales et de la société civile, ainsi que divers partenaires, a été dédiée à la présentation des activités et performances de cet important site de production et des actions de l’ONEE pour la préservation de l’environnement, aussi bien sur le plan national que régional.

D’une puissance installée de 350 MW et d’un productible annuel moyen de 2.600 GW heures d’électricité, la nouvelle unité s’étend sur une superficie d’environ 35 hectares, et sa capacité représentera environ 4% de la puissance totale installée et 7,3% de l’énergie produite par le réseau électrique national. Cette unité, qui est équipée par un système de désulfuration, des brûleurs bas NOx et des filtres à manches haute performance, respecte les standards internationaux en matière de préservation de l’environnement et le système de refroidissement à sec retenu pour ce projet permet de réduire d’environ 90% la consommation d’eau.

Le chantier de construction de cette tranche de la centrale thermique a permis de créer en moyenne environ 700 emplois par jour pendant la phase de construction, dont 50% d’employés originaires de la région de Jerada, alors que 350 autres emplois seront créés pendant la phase d’exploitation, en plus des 250 collaborateurs qui exercent pour le compte des sous-traitants de la centrale existante.