Energy Observer, le premier navire à hydrogène autour du monde, a fait escale, le 6 septembre à la marina de Tanger, pour une nouvelle étape de son Odyssée pour le futur de 6 ans et de 50 pays. Le Maroc est la deuxième escale africaine et une étape importante de l’expédition d’Energy Observer pour sensibiliser aux risques du changement climatique et à l’importance de la protection de l’environnement. Pendant son séjour à Tanger, l’équipage du bateau, mené par Victorien Erussard et Jérôme Delafosse, ira à la découverte des initiatives mises en place dans le pays en faveur de la transition écologique.

Depuis son départ de Saint-Malo en France en juin 2017, Energy Observer a déjà parcouru près de 9.000 milles nautiques, sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines. Cette expédition, d’une durée de six ans (2017-2022) et de 101 escales, teste en conditions extrêmes une architecture énergétique innovante reposant sur un système de production, de gestion et de stockage intelligent de l’énergie. Grâce à la mixité des énergies renouvelables (solaire, éolienne et hydrolienne) et du double stockage batteries et hydrogène produit à bord à partir de l’électrolyse de l’eau de mer, le navire vise l’autonomie énergétique.

A cette occasion, Engie a organisé une visite de ce démonstrateur unique de sa vision d’un projet harmonieux, en présence de MM. Amine Homman Ludiye, CEO ENGIE North Africa, Gilles Vaes, Head of Business Development Power & Gas Northern Africa, Youssef Khoumrany, Head of Business Development Customer Solutions Northern Africa, Victorien Erussard, Energy Observer Founder and Captain et Jérôme Delafosse, Energy Observer Expedition Leader.