La première édition de la « Global Energy School : (GES) », un événement académique de haute facture, dédié à accompagner les jeunes leaders nationaux pour l’examen des questions relatives notamment à l’énergie et aux changements climatiques, a tenu ses travaux du 29 novembre au 2 décembre à Essaouira. 

Placée sous le thème « Engagement civique des jeunes : L’opportunité de faire progresser les initiatives d’équité énergétique », cette école a rassemblé quelque 80 jeunes étudiants, ingénieurs, chercheurs et acteurs de la société civile, en provenance des différentes régions du Royaume, ainsi que des experts étrangers. 

Organisée sous l’égide du ministère de l’énergie, des mines et du développement durable, la « Global Energy School » est un « followship » programme mis en oeuvre conjointement par la Fondation Konard Adenauer Stiftung (KAS-Maroc), et l’Association « Moroccan Millenium Leaders » (MML), en collaboration avec l’OCP Group. 

La séance inaugurale de la GES-Essaouira a été rehaussée par la présence notamment de M. André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi et président-fondateur de l’Association Essaouira-Mogodar, de Mlle Nour Al Houda Sarf, directrice de la « GES », et co-fondatrice de la Global Energy Initiative, de MM. Yassine El Hakimi, directeur exécutif de la Global Energy Initiative, et Marouane El Idrissi, président de l’Association MML, ainsi que d’autres personnalités. 

Ouvrant les travaux de cette rencontre, M. Azoulay a adressé ses vifs remerciements aux organisateurs de la GES pour lui avoir accordé le privilège de lancer à Essaouira la partie de ce programme, réitérant son soutien à cette initiative qui se focalise sur les énergies dans leurs différents aspects, et symbolise également cette habilité et capacité à inciter ce large auditoire à se donner rendez-vous dans la cité des alizés.
« En développant cette vision, vous démontrez ce que la génération future et émergente peut faire pour notre pays », a dit M. Azoulay, mettant en relief la pertinence de la question sur laquelle ces jeunes leaders travaillent et qui intéresse le Royaume.

« Votre vision n’est pas simplement une opportunité de rencontre. Elle est également inclusive et globale », s’est félicité M. Azoulay, relevant que « ce programme que vous développez à plusieurs niveaux aussi bien pédagogique, d’éducation que de citoyenneté, est également un modèle éloquent d’une approche qui peut être partagée à plus grande échelle ».

Quant aux autres intervenants, ils se sont félicités de se retrouver à Essaouira pour débattre des questions intéressant l’énergie, un secteur important au Maroc, notant que cette initiative se veut l’illustration de la détermination des jeunes à être des acteurs agissants en matière d’accompagnement des grands chantiers menés par le Royaume sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La « Global Energy School » poursuit et accompagne les différentes stratégies et politiques énergétiques conçues conformément à la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Elle traduit cette volonté d’intégrer la jeunesse dans les différentes politiques publiques. 

Cet événement a été l’occasion pour les jeunes étudiants et chercheurs de profiter des conseils avisés d’une pléiade de responsables en charge des questions énergétiques, mais aussi d’avoir une idée claire sur les différents défis que le Maroc se doit de relever dans les années à venir. 
Cet événement permettra aux jeunes leaders de prendre part à une série de conférences, de formations et d’ateliers sur les questions de leadership environnemental et énergétique, tout en leur offrant l’opportunité de renforcer leurs capacités en matière de communication, de prise de parole en public et d’argumentaire, afin de trouver conjointement des solutions accessibles, pratiques et durables en la matière. 

Le MML est une organisation à but non lucratif engagée à promouvoir le développement durable et à sensibiliser les parties prenantes. 
A travers son réseau, le MML s’engage, en outre, à encourager et promouvoir les politiques de développement durable, tout en établissant un programme de leadership national mais surtout africain, pour être en mesure de relever les défis du millénaire. 

Pour atteindre ces objectifs, le MML a lancé une initiative citoyenne baptisée « Global Energy Initiative : (GEI) ». Ce projet, développé en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer Maroc, vise à établir un Pacte énergétique citoyen, réunissant toutes les parties prenantes (décideurs, opérateurs économiques, associations professionnelles, universitaires et scientifiques, ONG et initiatives citoyennes). 

Le GEI se propose de créer des passerelles de dialogue entre toutes les parties prenantes du secteur de l’énergie, et d’associer les citoyens à la réflexion sur les enjeux énergétiques nationaux, mais aussi sur les défis africains, considérant que les questions liées à l’énergie, sont des questions citoyennes et constituent un défi de dimension mondiale. 
Pour atteindre sa mission, le GEI repose sur une méthodologie innovante axée sur trois actions majeures à savoir « Global Energy Day », « Global Energy School » et « Global Energy Master-Class », à travers lesquelles les jeunes sont dotés d’outils et de capacités d’innovation et de développement qui ouvriraient la voie à un avenir prospère.