Le Maroc a été porté à la présidence de l’Union arabe de l’électricité (2019/2021) lors du sixième congrès général de cette institution en Jordanie, avec la participation de représentants d’environ 35 pays et d’organismes arabes et étrangers, ainsi que des experts du secteur.

Dans une déclaration, Abderrahim El Hafidi, Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) a mis l’accent sur l’importance de redoubler les efforts pour repositionner l’Union arabe de l’électricité dans le système énergique et électrique mondial au moment où plus de 10 millions de personnes dans le monde arabe n’ont pas encore accès à l’ électricité. 

Et d’ajouter que le Maroc présentera une feuille de route pour donner un nouveau souffle à cette institution arabe et ce pour relever les défis qui s’imposent dans le secteur de l’électricité au niveau mondial et arabe, notant que lors du conseil d’administration il sera procédé à la présentation de propositions pour revoir le statut de l’Union arabe de l’électricité.

Le Maroc fera également des propositions relatives à la mise en œuvre des études réalisées dans le cadre de l’interconnexion électrique entre les pays arabes.
L’interconnexion électrique entre les pays arabes demeure un rêve, a-t-il dit, rappelant que le Maroc est parmi les premiers pays ayant développé l’interconnexion électrique avec l’Algérie et l’Europe via l’Espagne et œuvre actuellement pour établir l’interconnexion électrique avec le Portugal, la Mauritanie et le Sahel.