La production nationale de l’énergie électrique continue sur son élan à fin mai 2019, affichant une hausse de 27,4%, après avoir progressé de 5,8% il y a une année, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

Citant des données de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), la DEPF explique, dans sa note de conjoncture de juillet 2019, que cette dynamique s’est nourrie, essentiellement de la bonne tenue de la production privée (+52,5%). L’énergie produite par l’ONEE a reculé de 23,2% à fin mai 2019, après une hausse de 11,2% l’année précédente. 

Compte tenu de ces évolutions et d’une augmentation du volume de l’énergie nette appelée de 5,2%, le volume des importations de l’énergie électrique a reculé de 93% au terme des cinq premiers mois de 2019, après un repli de 20,7%, il y a une année.

La consommation de l’énergie électrique a affiché une légère reprise de 0,2% à fin mai 2019, après une baisse de 0,2% un an plus tôt, recouvrant une hausse des ventes de l’énergie de basse tension de 5,9% (après +3% à fin mai 2018), atténuée par le recul des ventes de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension de 1,5%.