Sous le Haut patronage de SM le Roi, la CGEM a organisé les 13 et 14 septembre à l’ISCAE à Casablanca la 2e Université d’été sous le thème « Le rôle de l’entrepreneuriat dans le modèle de développement du Maroc ».

La deuxième Université d’été de la CGEM est marquée par la participation de plusieurs personnalités politiques et économiques nationales et internationales et plus de 2000 entrepreneurs, universitaires et étudiants. Selon la CGEM, cette édition 2019 se tient dans un contexte particulier, « un monde en mutation structurelle accélérée, une dynamique continentale, un essoufflement du modèle marocain de croissance, une CGEM qui se restructure, et une rentrée 2019 marquée par une réflexion nationale sur le nouveau modèle de développement ».

Ce rendez-vous constitue un moment fort permettant de dresser un bilan sans complaisance des forces et faiblesses de l’économie marocaine, basée essentiellement sur une demande interne et un investissement public élevés, n’ayant pas permis, depuis plus d’une décennie, de booster une croissance qui enregistre des taux très faibles avoisinant les 3%, créant ainsi de réelles inégalités, avec des incidences sociales profondes.

Parmi les intervenants étrangers, citons Nicolas Sarkozy, ancien président de la république française, Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, Aminata Touré, ancienne Première ministre du Sénégal et actuelle présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sénégalais, Jean-Louis Borloo, ancien Ministre d’État français, Paulo Portas, ancien vice-Premier ministre du Portugal, Michal Kurtika, président de la COP24, Guillaume Dard, PDG de Montpensier Finance, Patrice Fonladossa, président du comité Afrique du MEDEF, Cameron Sinclair, président-directeur général d’Archi Network-Armory of Harmony et Karim Sy, président de Digital Africa Initiative.