L’expérience du Maroc en matière de Partenariats Public-Privé (PPP) pour la réalisation des projets énergétiques a été présentée, le 2 décembre à Dakar, dans le cadre du 4è Sommet régional de l’Énergie pour l’Afrique de l’Ouest (Res : West) qui s’est tenu dans la capitale sénégalaise.
« Le Maroc dispose d’une très longue expérience en ce qui concerne les PPP, qui date du début du siècle dernier », a souligné M. Khalil Lagtari, directeur des Participations et des Partenariats au sein de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), qui intervenait dans le cadre d’un panel sous le thème « Comment le partenariat public-privé accélère-t-il l’électrification et l’industrialisation de la région ? ».

Le Maroc compte actuellement une soixantaine de projets potentiels réalisés en PPP, ce qui représente un budget colossal qui se chiffre en milliards de dirhams, a-t-il relevé, notant que le Royaume mise sur ce genre de projets pour assurer le développement du secteur des énergies. Selon M. Lagtari, un partenaire privé doit être mis en confiance, notamment à travers un cadre réglementaire qui le protège et garantit ses intérêts.

« L’objectif de notre participation à cet évènement est de mettre la lumière sur notre expérience en matière de développement des PPP », a-t-il annoncé, soulignant que ce panel a été l’occasion de mettre en exergue l’apport des PPP dans le développement des investissements dans ce domaine. « Le panel constitue également une tribune pour démontrer la contribution des PPP dans le développement de l’électrification rurale en Afrique », a-t-il soutenu, relevant qu’un focus a été mis sur les perspectives des projets d’électrification rurale et sur l’apport de l’ONEE, à travers son expérience et savoir-faire, pour aider à développer ces projets, conformément aux Hautes orientations Royales.

« Ce genre d’évènements constituent, en effet, des occasions idoines pour lancer des opérations de prospection relativement aux projets dans lesquels on pourrait intervenir et développer des partenariats et actions commerciales du Maroc envers les pays africains », a-t-il fait valoir, ajoutant que c’est l’occasion également d’échanger avec les responsables du secteur électrique sur les projets qu’ils comptent lancer et comment le Maroc peut y contribuer, soit directement à travers l’ONEE ou en se faisant accompagner par des entreprises marocaines pour la réalisation de ces projets.
Ce panel a permis aux panélistes de s’attarder sur leurs approches et partenariats avec les investisseurs pour améliorer l’électrification et l’industrialisation au niveau national.

Ils ont, à cette occasion, exploré la complémentarité de la mise en œuvre de l’électrification nationale et de l’inter-connectivité régionale et de préparer des projets de financement de projets d’interconnexion régionaux.
La quatrième édition du Sommet régional de l’Énergie pour l’Afrique de l’Ouest a réuni les principaux investisseurs et dirigeants d’entreprises de services publics afin de promouvoir l’équilibre énergétique en Afrique de l’ouest.
Organisé en partenariat avec l’Association of power utilities of Africa (Apua), cette rencontre regroupera plus de 300 investisseurs, directeurs de projets et parties prenantes des services publics, afin de présenter les dernières avancées en matière d’accès universel à l’énergie en Afrique de l’Ouest.