Allocution du Directeur Général de l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN), M. Badr Ikken, lors de la cérémonie de signature des conventions de financement de la première édition de l’Appel à Projets “Inno EspaMaroc Energy”.

Les projets retenus dans le cadre du programme d’innovation en matière d’énergie (INNO-ESPAMAROC ENERGY) témoignent de l’intérêt qu’accordent le Maroc et l’Espagne à la recherche scientifique, a indiqué le 25 février à Rabat, le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature des conventions de financement de la première édition de l’appel à projets « INNO ESPA MAROC ENERGY », M. Rabbah a souligné que cette initiative illustre l’ampleur de la coopération stratégique entre le Maroc et l’Espagne et entre l’Afrique et l’Europe, dans divers domaines d’action tels que l’énergie, l’innovation, la technologie et la recherche scientifique, saluant à cet effet, la contribution de l’élite marocaine ayant permis la concrétisation de ce programme.

« La dynamique que connaissent les deux Royaumes permet la mise en place de joint-ventures de coopération innovantes », a relevé le ministre, soulignant l’évolution « fulgurante » de la technologie énergétique, d’où l’importance de mettre en place une recherche « pragmatique ».

A cet égard, M. Rabbah a mis en exergue l’importance de la plate-forme de recherche marocaine, en mesure de coopérer avec celle espagnole, mettant en avant le développement remarquable qu’a connu le Maroc ces dernières années dans plusieurs domaines d’action.

Pour sa part, le directeur de l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN), Badr Ikken, a noté que ce deuxième appel à projet a pour objectif de financer des projets de recherche appliquée et d’innovation, permettant ainsi la mise en place de produits pouvant être commercialisés aussi bien sur le marché marocain qu’international.

Cet appel à projet d’une enveloppe budgétaire de 43.5 millions de dirhams, connaît la participation de plusieurs universités, centres de recherche, partenaires sociaux-économiques et entreprises marocaines et espagnoles.

« Les thématiques de ce programme sont d’une importance fondamentale, dans un contexte de très forte émergence des énergies renouvelables », a-t-il dit, expliquant à cet égard qu’il s’agit de sujets relatifs aux stockages énergétique, électrothermique et hydraulique, de même que des projets en relation avec les réseaux intelligents et les applications des énergies renouvelables dans le secteur agricole.
M. Ikken a qualifié cette expérience de « très positive », révélant l’ambition du Maroc de renouveler l’expérience avec des partenaires d’autres pays.

« Ces initiatives constituent un effet de levier pour le Royaume », a noté le directeur de l’IRESEN, indiquant à cet effet que le Maroc procède par le biais d’expériences semblables à promouvoir le codéveloppement, tout en consolidant ses relations bilatérales.

Ainsi, l’IRESEN poursuit sa dynamique d’accompagnement de la stratégie énergétique nationale en partenariat avec le Centre de Développement Technologique Industriel de l’Espagne en lançant le programme conjoint de soutien à la recherche appliquée et l’innovation : « INNO-ESPAMAROC ENERGY », à travers le financement conjoint de projets collaboratifs, portés par les universités, institutions de recherche, entreprises et industries marocaines et espagnoles.

Cet appel à projets a été destiné aux universités, écoles et centres de recherche ainsi qu’aux entreprises marocaines et espagnoles souhaitant développer des solutions innovantes dans les domaines des énergies renouvelables et de leur intégration dans le réseau électrique, de l’efficacité énergétique, du nexus Eau/Énergie/Agriculture, des bâtiments verts, de la mobilité durable, du stockage de l’énergie, des réseaux intelligents et des villes de demain.