Les responsables des organes et institutions du secteur de l’énergie, des mines et de l’environnement ont décidé de contribuer au profit du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19, dans le cadre de la mobilisation nationale pour lutter contre les effets de cette pandémie.
Ainsi, les Présidents, Directeurs généraux de :

  • l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), 
  • l’Agence Marocaine du Développement Durable (MASEN), 
  • l’Office National de l’Eau et de l’Electricité (ONEE), 
  • l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM), 
  • l’Autorité Nationale de Régulation de l’Electricité (ANRE), 
  • la Fédération de l’Énergie, 
  • l’Agence Marocaine de l’Efficacité Énergétique (AMEE), 
  • le Centre National de l’Énergie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), 
  • l’École Nationale Supérieure des Mines de Rabat (ENSMR), 
  • l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNUR), 
  • la Société d’Investissements Énergétiques (SIE), 
  • le Centre de Compétences Changement Climatique du Maroc (4C Maroc), 
  • la Centrale d’Achat et de Développement de la région minière de Tafilalet et de Figuig (CADETAF),
  • l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN),

« s’inscrivent dans la dynamique et la solidarité nationale pour la lutte contre les effets de cette pandémie en contribuant avec un mois de salaire » au profit du « Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus », précisent ces organes et institutions dans un communiqué conjoint.
Tout en lançant un appel à solidarité volontaire auprès de leurs collaborateurs, les responsables de ces institutions soulignent l’importance de cette initiative solidaire et citoyenne visant à limiter les effets de la pandémie du coronavirus.