Le ministre de l’énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah a appelé à une plus grande mobilisation de la coopération internationale pour une gestion plus efficace des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).
S’exprimant à l’ouverture d’un webinaire organisé, le 21 octobre, à l’occasion de la Journée arabe de l’environnement, sous le thème “La gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE): entre défis et opportunités”, M. Rabbah a souligné l’importance de discuter de cette question, compte tenu de leur fort potentiel de valorisation et des risques que les DEEE peuvent présenter pour l’environnement et la santé humaine, s’ils ne sont pas gérés de manière écologiquement rationnelle.
Afin d’assurer une gestion intégrée de ces déchets, M. Rabbah a appelé, selon un communiqué du ministère, à l’adoption d’une démarche collective impliquant tous les acteurs concernés, notamment à travers le renforcement du cadre réglementaire et institutionnel, la mise en place d’un système de traçabilité à tous les niveaux de la chaîne de valeur et l’élaboration d’instruments économiques pour encourager le recyclage et la valorisation de ces déchets, tout en protégeant l’environnement et la santé humaine.
M. Rabbah a, en outre, salué les différentes initiatives et expériences présentées des partenaires, aussi bien sur le plan bilatéral, comme la suisse et la France, que multilatéral, à travers l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), appelant à ce que les leçons apprises de ces expériences soient mises à profit au niveau national, et à mobiliser davantage la coopération internationale en faveur des initiatives de gestion des DEEE, qui peuvent offrir des opportunités de création de la valeur ajoutée et de l’emploi.
Au terme de ce webinaire, plusieurs recommandations ont été formulées, notamment sur les aspects réglementaires, institutionnels et économiques relatifs à la gestion des DEEE.