Les investissements de la gestion déléguée de Lydec ont atteint en 2020 plus de 911 millions Dh dont 24% alloués à l’eau potable (+220 millions de Dh), selon des données publiées, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau (22 mars).
L’année 2020 a été marquée par la signature d’une convention de partenariat pour le financement et la réalisation du projet de sécurisation de l’alimentation en eau potable du Grand Casablanca via les adductions Bouregreg.
C’est ainsi que Lydec s’est engagée à réaliser une station de pompage d’une capacité de 1 000 litres/seconde et une conduite de refoulement entre le site « Médiouna 140 » et « Merchich 240 ». Le coût de ce projet s’élève à environ 108 millions de Dh HT. L’objectif visé est de sécuriser l’alimentation en eau potable de la zone Sud du périmètre de la Gestion Déléguée qui connaît une expansion urbaine très importante (Communes de Bouskoura, Ouled Saleh, Médiouna, El Mejjatia Ouled Taleb, Lahraouiyine…).
En 2020, Lydec a également poursuivi la réalisation de plusieurs réservoirs de stockage d’eau, permettant d’assurer une sécurisation et une autonomie d’alimentation dans certaines zones. Il s’agit des 3 réservoirs de Ryad d’une capacité de stockage de 15 000 m3 et son château d’eau de 1.000 m3, de Mansouria d’une capacité de 15 000 m3 et de Bouskoura d’une capacité 9 000 m3.
La Lydec s’engage, dans le cadre de sa feuille de route développement durable 2030 à “agir en faveur de la gestion durable des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique”.
Lydec qui opère sur un territoire exposé au stress hydrique et aux risques naturels, dans un contexte de changement climatique, pouvant notamment s’exprimer par des épisodes pluvieux intenses et de courte durée, s’assigne pour objectif “d’être un acteur de référence de la gestion durable de la ressource en eau”.
Le délégataire dispose ainsi d’un plan d’actions qui vise à évoluer vers une gestion intelligente de la ressource en eau et à renforcer les infrastructures, afin d’accompagner la croissance de la métropole et garantir aux clients un service de qualité.
Lydec rappelle avoir poursuivi en 2020 son plan d’amélioration du rendement du réseau d’eau potable à travers plusieurs projets, en déployant les moyens nécessaires, ce qui a permis de maintenir le rendement à un bon niveau de performance de l’ordre de +77 %. Axé sur l’amélioration de la performance du réseau, le plan d’actions a permis d’économiser plus de 10 millions de m3 d’eau sur toute l’année.
Ces actions ont concerné, entre autres, la maintenance et l’exploitation rigoureuse de la sectorisation périodique, mais aussi l’augmentation de la capacité de recherche des fuites d’eau à travers le renforcement des équipes dédiées à cette opération et du parc des détecteurs acoustiques fixes des fuites (2.000 détecteurs au total).
Lydec a également fait évoluer son réseau d’eau potable en mettant en place des solutions “intelligentes” permettant une meilleure pertinence des actions de réduction des eaux non facturées, notamment l’inspection des grosses canalisations.
En 2020, le gain annuel en volume d’eau, suite aux travaux de renouvellement des canalisations réalisés en 2019, s’élevait à 470 517 m3. Les travaux de renouvellement réalisés en 2020 ont ciblé 23 km de canalisations d’eau potable et + 2.600 de branchements particuliers.