Le Maroc va dépasser 52 % de son mix énergétique en 2030, a indiqué le 11 mai, le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah.
Le ministre, qui répondait à une question orale à la chambre des conseillers sur les opportunités de la transition énergétique au Maroc après la pandémie de Covid-19, a précisé que le Royaume va dépasser 52 % de son mix énergétique en 2030, estimant que ce chiffre pourrait être atteint avant 2026 et ce malgré le retard survenu au cours d’une période antérieure.
Il fait savoir à cette occasion que le système électrique 2021-2030 est basé entièrement sur des énergies renouvelables et un taux réduit du gaz.
Une feuille de route a été élaborée pour l’hydrogène, une énergie prometteuse pour le Maroc qui doit accueillir d’importants investissements dans ce domaine. Une autre feuille de route pour la bioénergie, l’orientation vers l’industrialisation et la recherche scientifique a également été élaborée.
Le ministre a affirmé que la prochaine décennie sera celle d’énergies renouvelables et propres, notant que le gouvernement accompagne ce chantier à travers l’adoption de lois et la mise en œuvre de projets et d’initiatives sur différents niveaux.