Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement-UNESCO : une coopération agissante au service de l’EDD

,
La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, dont tous les programmes ont pour objectif ultime l’éducation au développement durable, entretient des liens de coopération de longue date avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).
Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de cette Fondation dont les divers programmes visent à sensibiliser et à éduquer tous les publics au développement durable, en particulier les plus jeunes, a été l’invitée d’honneur de la première Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’Éducation au Développement Durable (EDD) en novembre 2014 à Nagoya, au Japon.
“L’éducation au développement durable est à la fois une tâche exaltante et un combat de longue haleine, car elle vise les mentalités et cherche à modifier les réflexes et les comportements à l’échelle de nos sociétés”, avait souligné SAR la Princesse Lalla Hasnaa lors de cette conférence, organisée conjointement avec le gouvernement japonais pour marquer la fin de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable (2005-2014).
Le partenariat avec l’UNESCO est l’aboutissement d’un long cheminement, inauguré par l’adhésion de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement à la 1ère Décennie de l’EDD (2005-2014).
En octobre 2010, la Fondation et l’agence onusienne avaient co-organisé, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, une importante Conférence internationale sur la gestion durable du littoral de Tanger.
En 2013, la coopération s’est davantage consolidée lors du World Environmental Education Congress (WEEC), tenu à Marrakech et qui avait recommandé la mise en place “des réseaux d’acteurs de l’éducation environnementale afin de faciliter le partage des savoirs, des savoir-faire, des expériences et des bonnes pratiques”.
L’adhésion de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement à la 1ère décennie de l’EDD s’est concrétisée par le lancement de programmes complètement dédiés à l’éducation et dont les éducateurs sont le fer de lance.
Il s’agit de “Eco-Écoles”, qui cible les écoles préscolaires et primaires, de “Jeunes Reporters pour l’Environnement” (JRE), destiné aux collèges et lycées, de la formation des jeunes journalistes à travers une plate-forme d’enseignement à distance e-learning et le développement d’outils pédagogiques en ligne.
C’est dans cette lignée que la Fondation et l’UNESCO ont signé, en 2016, une convention-cadre à caractère général pour la période 2016-2021, qui permet à la Fondation de bénéficier du savoir-faire de l’organisation onusienne, de sa documentation et de sa pédagogie, pour renforcer les capacités de ses éducateurs et de ses formateurs pour le développement durable.
Les deux parties ont, d’ailleurs, fait de cet axe de coopération un des cinq domaines du programme d'”Action Globale pour l’Éducation au développement durable” (GAP).
La convention de 2016 a permis de profiter de l’expertise et des moyens pédagogiques et humains dont dispose l’UNESCO dans le domaine de la formation des éducateurs. Elle a aussi permis à la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement de bénéficier des cursus pédagogiques spécialisés, développés par cet organisme international en matière d’éducation au développement durable, ainsi que de son réseau d’experts internationaux.
Par ailleurs, la Fondation développe annuellement un programme de formation en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale pour renforcer l’aptitude des éducateurs, répondant ainsi à la cible 4.7 de l’Objectif de Développement Durable 4 sur une éducation de qualité de l’Agenda Éducation 2030.
Le réseau de la Fondation compte plus de 8.000 éducateurs JRE et plus de 30.000 éducateurs Éco-écoles. La Fondation œuvre, en outre, au renforcement annuel des capacités de 94 formateurs (coordinateurs régionaux et provinciaux) pour soutenir la transformation vers un avenir durable.
A cet effet, le Centre International Hassan II de Formation à l’environnement, inauguré en 2019 par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, est dédié à la sensibilisation et à l’éducation à l’environnement de toutes les cibles visées par la Fondation: enfants, société civile, entreprises, administration et collectivités territoriales.
“Si la terre alimente le corps, l’éducation ne nourrit-elle pas l’esprit ?”, avait, dans ce sens, souligné Son Altesse Royale à Vancouver, dans un discours devant les participants à la cérémonie d’ouverture du 9ème Congrès mondial de l’éducation à l’environnement (WEEC 2017).