Nucléaire : Le G77+Chine, présidé par le Maroc, salue l’appui continu de l’AIEA

,

Le G77+Chine, sous la présidence marocaine, a salué l’assistance continue de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) aux États membres qui envisagent, planifient ou exploitent des technologies nucléaires.

Dans une allocution du G77+Chine, prononcée par l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc, M. Azzeddine Farhane, à l’occasion du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, qui s’est tenu du 13 au 17 septembre, le Groupe a noté que tous les grands programmes, dans la partie opérationnelle du budget ordinaire pour 2021 ont atteint un taux d’utilisation de 97,9 % à 100 %, ce qui démontre une utilisation élevée du financement fourni.

Le groupe note également que l’Agence a atteint 74 des 86 indicateurs cibles, soit 86%, au niveau du programme pour 2020-2021, tandis que sept sont légèrement en dessous de l’objectif et cinq sont très en dessous.

“Certains objectifs, qui n’ont pas été pleinement atteints, résultent des défis rencontrés lors de la pandémie de Covid-19”, a-t-il observé, ajoutant que le G77 “encourage le Secrétariat à prendre des mesures supplémentaires pour assurer la continuité des activités et la résilience institutionnelle, afin de faire face à des défis similaires à l’avenir”.

Par ailleurs, M. Farhane a fait part de la satisfaction du groupe quant à la participation de l’Agence à la COP26, qui a contribué à faire comprendre le rôle de l’énergie nucléaire dans la lutte contre le changement climatique.

En ce qui concerne le grand programme 2 “Techniques nucléaires pour le développement et la protection de l’environnement”, il a souligné que le G77 est heureux de constater que l’Agence continue de soutenir les États membres dans l’utilisation pacifique de la technologie nucléaire dans les domaines de l’alimentation et de l’agriculture, de la santé humaine, de l’eau, de l’environnement, de la production de radio-isotopes et de la technologie de radiation.

Le groupe se félicite aussi des progrès significatifs réalisés dans la rénovation des laboratoires d’applications nucléaires (ReNuAL), a ajouté le diplomate marocain, relevant que le G77 a pris note de la contribution du programme conjoint FAO/AIEA sur les techniques nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture dans le développement et le déploiement d’applications nucléaires pour la sécurité alimentaire.

  1. Farhane a également fait part de l’appréciation du groupe pour le soutien de l’Agence à la lutte contre le cancer, les maladies cardiovasculaires et la malnutrition, ainsi qu’à l’application des technologies nucléaires dans les domaines de l’industrie, du patrimoine culturel et de l’environnement.

S’agissant du grand programme 5 “Politique, gestion et services administratifs”, M. Farhane a assuré que le groupe prend note des efforts constants déployés pour améliorer l’efficience et l’efficacité de l’exécution du programme, soulignant “l’importance d’une transparence et d’une communication accrues avec les États membres” dans ces domaines.

Il a, en outre, appelé à ce que des ressources humaines suffisantes et un financement adéquat soient affectés au grand Programme 6 dédié à la “gestion de la coopération technique pour le développement”.

En janvier dernier, le Maroc avait pris pour la première fois la présidence du chapitre de Vienne du G77, une consécration qui reflète la confiance et la crédibilité dont jouit le Royaume au sein des organisations internationales.