Sûreté radiologique et sécurité nucléaire : l’AMSSNuR organise une première en Afrique

,

L’Agence Marocaine de Sureté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) organise, depuis le 5 et jusqu’au 16 septembre à Rabat, le cours régional de formation sur les autorisations et les inspections en sûreté radiologique et en sécurité nucléaire pour les pratiques médicales, dans le cadre de la coopération entre le Royaume du Maroc et l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

Tenu pour la première fois en Afrique, ce cours de formation s’inscrit dans le cadre du projet de développement de l’infrastructure réglementaire de l’AIEA qui vise à fournir une assistance aux pays participants afin d’établir ou de renforcer leurs infrastructures réglementaires pour qu’elles soient efficaces et durables, permettant d’assurer la radioprotection et la sécurité des matières radioactives.

Le cours a pour objectif de permettre aux participants de développer des compétences pratiques pour la mise en œuvre des normes de sûreté radiologique et de sureté nucléaire de l’AIEA applicables à l’exercice des fonctions réglementaires et des processus d’examen et d’évaluation, d’autorisation, d’inspection et de sanction dans le domaine médical.
Dans une déclaration à l’occasion du lancement de cette formation, le directeur par intérim de l’AMSSNuR, M. Mounji Zniber, a indiqué que ce cours s’adressait principalement aux pays africains francophones afin de parvenir à une formation efficace permettant aux participants de se familiariser avec les normes internationales dans le domaine de la radioprotection et de la sûreté nucléaire.

“Cette coopération avec l’AIEA, qui s’est consolidée après la dernière visite du directeur général de l’Agence en juin dernier, renforce le domaine de la recherche au niveau de l’autorisation et de l’inspection en matière de sécurité radiologique et de sûreté nucléaire ainsi que dans les domaines médicaux”, a poursuivi M. Zniber.

Et d’expliquer que “tous les participants à cette formation pourront enrichir leurs connaissances à travers des formations théoriques et pratiques, comme la visite de certaines cliniques et structures de santé au Maroc pour découvrir comment mener des inspections et mettre en pratique les missions réglementaires de l’AMSSNuR.”

“Le but de cette formation est de réaffirmer toutes les bases internationales sur la protection des sources radioactives et des matière radioactives, ainsi que leur bonne gestion”, a relevé, dans une déclaration similaire, Kévin Hocdé, ingénieur en sécurité nucléaire en France.

De son côté, M. Saïd Mouhtar, membre de l’autorité de sûreté nucléaire aux Comores, a souligné que cette formation permettra d’aider son pays à appréhender les défis liés à la sûreté nucléaire aux Comores. Le programme de la formation comprend des conférences, des exercices, la présentation d’études de cas et l’échange d’expériences nationales dans la mise en œuvre des fonctions réglementaires et des pratiques médicales, ainsi qu’une visite de simulation d’inspection en radiothérapie externe et curiethérapie au sein d’une clinique d’oncologie à Casablanca.

Prennent part à la première édition francophone de ce cours de formation 7 experts nationaux et internationaux en plus de 32 participants provenant du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, de la République Centrafricaine, du Tchad, des Comores, de la République Démocratique du Congo, de Djibouti, de la Guinée Équatoriale, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Togo et du Maroc.

Créée en 2014, la mission principale d’AMSSNuR est de veiller au respect de la conformité de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques des activités et des installations mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants.