Forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique : AMSSNuR élue représentant de l’Afrique du Nord

,

L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a été élue représentant de l’Afrique du Nord lors de la 14e réunion plénière du Forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique (FNRBA), tenue le 28 septembre à Vienne. 

Organisée en marge de la 66e Conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), cette réunion a été consacrée à l’élection d’un nouveau président du Forum après plus de deux ans de présidence marocaine, avec la participation des représentants des États membres. 

Au vu de l’importance du développement et du maintien des capacités dans les États membres africains de l’AIEA, le FNRBA a œuvré, durant les deux ans de la présidence marocaine, à promouvoir un cadre mondial durable de sûreté et de sécurité nucléaires et a obtenu des résultats tangibles malgré les défis bien connus que les États membres africains rencontrent dans le renforcement de la sûreté et de la sécurité nucléaires, a rappelé le directeur par intérim d’AMSSNuR, Mounji Zniber.

En effet, le travail des six groupes de travail thématiques du FNRBA a abouti à des résultats concrets dans les domaines de l’infrastructure législative et réglementaire, la radioprotection et la sûreté des déchets, l’infrastructure de sûreté nucléaire, la préparation et la réponse aux situations d’urgence, l’infrastructure de sûreté du transport et l’infrastructure de sécurité nucléaire. M. Zniber a également réitéré l’engagement du Maroc, à travers son organisme réglementaire, à continuer à travailler en étroite collaboration avec les autres États membres du FNRBA afin de renforcer davantage la coopération dans les applications pacifiques de l’énergie nucléaire et en assurer une utilisation sûre, sécurisée et responsable.

Le FNRBA a été officiellement reconnu en tant qu’organisation intergouvernementale régionale en 2019, rappelle le communiqué, ajoutant que ce réseau rassemble les régulateurs de 34 États africains membres de l’AIEA dans l’objectif d’améliorer, de renforcer et d’harmoniser les infrastructures réglementaires de radioprotection, de sûreté et de sécurité nucléaires, ainsi que la diffusion et le renforcement de la culture de sûreté et de sécurité parmi ses États membres.