Énergie propre : Le Maroc, un “acteur majeur” et un partenaire “privilégié” pour l’Allemagne

,

Le Maroc est un “acteur majeur” et un partenaire “privilégié” pour l’Allemagne en matière des énergies renouvelables et de la transition énergétique, a souligné l’économiste allemand et directeur général de l’association économique Allemagne-Afrique “Afrika-Verein”, Christoph Kannengiesser.

“Le Maroc se distingue parmi les acteurs majeurs de l’investissement en Afrique, avec des investisseurs de premier plan sur le continent. Le pays dispose d’un capital substantiel qui soutient une variété d’initiatives d’investissement à travers l’Afrique”, a déclaré M. Kannengiesser, en marge du 17e forum germano-africain de l’énergie, qui s’est tenu les 15 et  16 mai à Hambourg. Selon lui, cette assise est renforcée par un réservoir de compétences diversifié, constituant ainsi un atout stratégique pour le développement économique dans la région.

L’économiste a jugé important de capitaliser sur les conditions naturelles propices présentes dans des pays tels que le Maroc et d’autres nations africaines, afin de stimuler la production d’énergie renouvelable. Cette initiative ouvrirait la voie à l’exportation d’énergie verte vers des pays européens, en particulier l’Allemagne.

Le Maroc se distingue parmi les pays bénéficiant de conditions extrêmement propices à la production d’hydrogène vert, a souligné l’expert. “En tant que l’un des pays sur lesquels nous nous concentrons sur le continent africain, il offre un potentiel significatif pour devenir un acteur majeur dans ce domaine”.

“La coopération entre le Maroc et l’Allemagne dans le domaine de la politique énergétique s’étend à divers projets, qu’ils soient axés sur l’élaboration de législations favorables à la réalisation des objectifs en matière d’énergie renouvelable ou sur le soutien financier. Cette collaboration est caractérisée par son intensité et sa durabilité”, a poursuivi M. Kannengiesser. Et d’ajouter que le Maroc se positionne comme l’une des destinations les plus attrayantes pour les entreprises allemandes, rappelant à cet égard que le gouvernement allemand a décidé d’améliorer les conditions de crédit public pour plusieurs pays africains, dont le Maroc.

“Tant l’Allemagne que le Maroc peuvent tirer profit de cette coopération en renforçant leurs économies respectives et en favorisant une croissance durable”, a-t-il conclu.