1Le volume de production de l’énergie électrique s’est raffermi de 6 pc à fin mai, après une consolidation de 5,6 % un an auparavant, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette évolution est expliquée par la performance toujours prononcée de la production privée (+22,6 %), après +28,9 % un an plus tôt, atténuée par le retrait de la production totale nette de l’ONEE de 16,1 %, explique la DEPF, qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois de juillet 2015.

De son côté, le flux des échanges d’énergie électrique avec l’Espagne et l’Algérie (Importations-Exportations) a reculé de 14,8 % à fin mai 2015, compte tenu de la tendance toujours baissière du volume des importations de l’énergie électrique qui s’est réduit de 14,3 %, après la hausse de 11,7 % un an auparavant, conjugué à la légère baisse du volume des exportations de 0,6 % comparativement à fin mai 2014.

Durant la même période, la consommation de l’énergie électrique s’est appréciée de 1,1 % en une année, recouvrant une hausse de la consommation de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension de 0,5 % et de celle de basse tension de 3,5 %.

L’activité de raffinage, quant à elle, a poursuivi son recul depuis le début de l’année, mais en rythme décéléré d’un mois à l’autre, affichant une baisse de 34,8 % à fin mai 2015 à près de 2,1 millions de tonnes, après un retrait de 45 % au terme du premier trimestre de la même année et une hausse de 28,4 % un an passé.