masen (1)L’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) a annoncé sa prise de participation à hauteur de 50% dans une société nommée Alsolen, aux côtés du groupe français Alcen . La société Alsolen qui est active dans les technologies solaires thermiques à miroir de Fresnel et vise notamment le développement de l’industrie et de la Recherche et Développement dans le domaine de l’énergie solaire. Cette prise de participation a fait l’objet d’accords entre le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et le groupe Alcen, signés fin juillet à Rabat. Masen et Alcen ont déboursé chacun un montant de 30 millions d’euros, soit environ 300 millions de dirhams pour la création d’Alsolen. Les autres accords portent sur la mise en place à Ouarzazate d’un laboratoire de recherche commun au Maroc entre Masen et le CEA et le lancement de nombreux projets de collaboration et de transfert de compétences.

Alsolen ambitionne un développement mondial, notamment en Afrique subsaharienne « qui concentre plus de la moitié de la population n’ayant pas accès à l’électricité ». « Ces accords visent également à se donner les moyens d’aller vers d’autres pays à l’international notamment en Afrique. Nous sommes sollicités pour coopérer, développer et satisfaire les besoins en matière d’électricité et d’énergie », explique Mustapha Bakkoury, président du directoire de Masen. Il s’agit, entre autres, de pays comme la Mauritanie, le Mali, le Bénin, le Sénégal, le Tchad et le Niger.