6a00d8341c586153ef01901e1cde16970b-800wiLe Maroc a gagné deux places dans le classement mondial des 40 pays offrant des opportunités d’investissement et de déploiement dans le domaine des énergies renouvelables. En effet, le Royaume a été classé 25e (27e rang dans le classement précédent) par cette 44e édition de l’indice établi par le prestigieux cabinet Ernst& Young.

Si le pays a amélioré son positionnement, c’est bien grâce à la clôture financière des projets solaires Noor II et III et l’attribution de PPAs (Power Purchase Agreement) de 25 ans pour les 2 projets au groupe ACWA. «L’Agence marocaine de développement de l’énergie solaire (Masen) avait également lancé les premiers appels d’offres des projets dans le photovoltaïque en mars dernier», rappellent les experts du cabinet international. Le Royaume devance ainsi l’Égypte (37e), la Roumanie (34e) et la Pologne (26e).

Selon le rapport d’EY, si les investisseurs ont rencontré des difficultés pour avoir une vision claire et précise sur les opportunités, les modèles économiques et les marchés les plus appropriés concernant le stockage d’énergie, quelques pays tirent leur épingle du jeu, notamment ceux de la zone méditerranéenne.