Lancé simultanément par le groupe Total dans 34 pays d’Afrique, le Challenge «Startupper de l’année par Total» est un concours qui a pour objectif d’identifier, de primer et d’accompagner les meilleurs projets de création ou de développement d’entreprises de moins de deux ans au Maroc. Les projets d’entreprises concernent tous les secteurs d’activités. Toutefois, ils doivent répondre à un certain nombre de critères : originalité, rentabilité, innovation, pérennité, création de valeur, etc.

«Le challenge «Startupper de l’année par Total» rentre dans le cadre de la politique global de soutien de Total au développement socio-économique de tous les pays où le Groupe est implanté en Afrique. Il s’agit d’une initiative visant à contribuer au renforcement du tissu industriel et la création d’emplois», a souligné Arnaud Le Foll, directeur général de Total Maroc. Il s’agit d’une démarche qui vise à encourager l’entreprenariat chez les jeunes les plus audacieux et les plus innovants.

En ce qui concerne le concours, les inscriptions au «Startupper de l’année par Total» sont ouvertes du 1er novembre 2015 au 31 janvier 2016. Les candidats peuvent déposer leur dossier de candidature directement en ligne sur le site dédié à l’événement (http://startupper.total.com/).

Concernant le concours, celui-ci se déroulera en deux étapes. D’abord, un jury va étudier les dossiers pour désigner les 10 finalistes de cette première édition du «Startupper de l’année par Total». Ensuite, les finalistes seront appelés à effectuer une présentation de 15 minutes de leur projet devant un jury (vers le 15 mars 2015) qui désignera les trois meilleurs projets dont les lauréats seront récompensés lors d’une cérémonie officielle d’annonce des résultats et de remise des prix.

Pour les 3 lauréats de ce challenge, Total Maroc offrira une aide financière de 300 000 dirhams en raison de 150 000 dirhams pour le premier, 90 000 pour le second et 60 000 dirhams pour le troisième.

En plus du soutien financier, les lauréats bénéficieront d’un accompagnement de Total Maroc en partenariat ave l’Ecole Mohammédia des Ingénieurs (EMI) qui jouit d’une forte expérience dans le domaine d’accompagnement : incubation, formation, réseautage, etc.