Le 4ème colloque international « Eau, Recyclage et Valorisation des Déchets » (ERVD’4) sera organisé les 26 et 27 octobre prochain à Fès, à l’initiative du Groupe de Réflexion sur le Développement Durable (GRDD).
Organisée conjointement avec l’École Nationale des Sciences Appliquées et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, cette rencontre vise à consolider les acquis des partenariats conclus entre différents acteurs tels que les laboratoires, les groupes de recherche, l’industrie et les universités, et sensibiliser les décideurs et les opérateurs économiques et politiques aux enjeux de ces secteurs stratégiques pour un développement durable du pays.
Ce colloque, initié sous l’égide du ministère chargée de l’Environnement, devra débattre des voies de promotion de la recherche scientifique nationale dans les domaines du traitement des eaux, du recyclage et de la valorisation des déchets.
Échanger les expériences, présenter les dernières avancées scientifiques et technologiques dans ces domaines et rassembler les acteurs concernés par l’eau et les déchets, ainsi que contribuer au débat sur la COP22, figurent également parmi les objectifs de ce rendez-vous annuel.
Cette manifestation va tenter aussi de montrer les dernières nouveautés dans le domaine de la gestion, du recyclage et de la valorisation des déchets et en matière de traitement des eaux usées pour un développement durable.

Programme scientifique

Des Conférenciers de renoms devront traiter d’autres aspects liés à cette thématique, pour contribuer au débat, engagé dans ce domaine, en mettant l’accent sur le rôle de l’Université pour, notamment, sensibiliser à l’importance de la gestion de l’eau et des nuisances dans un contexte de développement durable pour la société et pour toute l’Humanité.
Au menu figurent de même des thématiques sur les enjeux de la COP22, l’eau, ressources et gestion, la pollution de l’eau et les maladies à transmission hydrique, le recyclage des matériaux et valorisation des déchets, les méthodes innovantes pour le traitement des eaux, les technologies de traitement des lixiviats, ainsi que le réchauffement climatique, les technologies propres et la question de l’Énergie.