Le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, M. Aziz Rabbah, s’est réuni, mardi 2 mai à Rabat, avec des représentants du secteur énergétique national.

Ainsi, M. Rabbah a reçu le bureau de la Fédération de l’Energie, conduit par son Président M. Rachid Idrissi Kaitouni, qui a saisi cette occasion pour présenter les membres du bureau élu, les principales modifications statutaires, ainsi que la feuille de route de la Fédération pour le mandat 2017-2019.

De son côté, le ministre a mis l’accent sur la relation de partenariat qui lie son département à la Fédération de l’Energie, qualifiée d’interlocuteur privilégié du ministère dans la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale.

Le ministère et la Fédération de l’Energie ont ainsi convenu de mener, en étroite collaboration, des actions de promotion et de développement du modèle énergétique marocain, notamment une conférence sur la stratégie nationale d’efficacité énergétique qui sera organisée avant la fin de 2017.

En 2018, un forum maroco-africain sur les énergies renouvelables est également prévu, selon le ministère, faisant savoir qu’une réunion de coordination entre les services du ministère et de la Fédération de l’Energie sera tenue sur une base trimestrielle.

De même, M. Rabbah a rencontré les représentants du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) pour étudier les moyens et perspectives de développement du secteur des carburants.

La réunion a été également l’occasion des discuter des défis à relever par le Maroc en matière de sécurité d’approvisionnement, du renforcement des capacités de stockage et de réception aux ports, et aux transports. Les discussions ont porté aussi sur l’amélioration de la qualité de ces services et la simplification des procédures administratives, dans l’objectif de rehausser davantage ce secteur, dont la place à l’échelle nationale est des plus importantes.

A cette occasion le président du GPM, M. Adil Ziadi, a exposé l’état des lieux du secteur en mettant en relief les différents aspects liés, entre autres, à l’investissement, au développement des infrastructures, à la gestion des stations-services et à l’intégration de nouveaux opérateurs.

A l’issue de cette réunion, M. Rabbah a souligné que cet échange d’idées intervient au moment le plus opportun pour le gouvernement qui entame plusieurs réformes, notamment celles liées à la simplification des procédures, la sécurisation du foncier et à la promotion de l’investissement.

Le ministre a qualifié, par ailleurs, le GPM de partenaire important pour le ministère, rappelant que le mix énergétique national, qui fera encore appel aux énergies fossiles, nécessite un travail de l’ensemble des acteurs privés et publics, pour la sécurisation des approvisionnements.