Taqa Morocco réalise un résultat net part du groupe en progression de 3,6% à plus de 1,01 milliard de DH.

Cette performance est due à l’évolution du résultat d’exploitation (REX) et l’amélioration du résultat financier, suite à la baisse des charges d’intérêt sur emprunts, souligne la filiale du groupe émirati, Taqa, dans une communication financière. Le taux de marge consolidée ressort, ainsi, en hausse à 16,3% au 31 décembre 2017, contre 16,1% à fin 2016.

Pour sa part, le chiffre d’affaires (CA) consolidé évolue légèrement de 0,4% à 8,08 MMDH, en raison de la bonne performance de l’ensemble des unités et de la réalisation du plan de maintenance programmé.

De son côté, le REX consolidé se stabilise à 2,57 MMDH, suite aux “efforts continus d’optimisation des charges d’exploitation et de maintenance ainsi qu’à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international”, explique la même source.

Ces facteurs ont atténué l’effet de la dépréciation du dollar par rapport au dirham en 2017 comparée à une année plus tôt. Le taux de marge opérationnelle consolidé s’élève à 31,8% à l’issue de l’exercice écoulé, contre 32% en 2016.

Le résultat financier s’améliore

Toujours dans le rouge, le résultat financier s’améliore de 9,7%, passant de -709 MDH en 2016, à -640% à fin 2017.

La progression des résultats financiers repose, selon la société, sur des performances opérationnelles solides et maîtrisées, d’une part, des unités 1 à 4 qui ont enregistré un taux de disponibilité de 93,2% (contre 93,1% en 2016), et d’autre part, des unités 5 et 6.

Ces dernières ont réalisé un taux de disponibilité de 91%, comparé à 91,3% en 2016, en raison de la révision mineure de l’unité 6 programmée dans le plan de maintenance.