L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) participe à la 7e édition de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables (IRSEC’19), qui s’est tenue du 27 au 30 novembre à Agadir.

A cette occasion, l’AMEE a mis en place un stand professionnel animé par ses équipes (techniciens et ingénieurs), en vue d’informer les visiteurs, les chercheurs et les universitaires des activités de l’établissement en matière d’efficacité énergétique et sur ses projets en vigueur.
Dans la région Souss-Massa, l’AMEE mène, en partenariat avec le ministère de la tutelle et Crédit Agricole, un projet pilote visant à promouvoir l’adoption de systèmes de pompage photovoltaïque pour l’irrigation localisée dans les exploitations agricoles.

Intervenant à l’ouverture de cette conférence, le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah a souligné l’importance des nouvelles solutions technologiques et de la recherche scientifique dans la bonne gestion des ressources en énergie, tout en rappelant que la transition énergétique est tributaire de la disponibilité de structures de recherche scientifique fiables.

Selon des données récentes de l’AMEE, quelque 30.000 exploitations agricoles au Maroc sont actuellement équipées en panneaux photovoltaïques (PPV), soit 8,8% des exploitations irriguées.

Les mêmes statistiques ont montré que des grandes et moyennes exploitations ont adopté la technologie PPV, dont 76% des installations ont été financées par des fonds propres et seules 4% sont financées par le crédit bancaire.

Placée sous l’égide du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement et du ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce, de l’économie verte et numérique, cette conférence comprend un programme scientifique riche et varié, ainsi que plusieurs ateliers animés par des experts de renommée mondiale.

Organisée également par l’Espace méditerranéen de technologie et d’innovation (MSTI) en partenariat avec l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), l’IRSEC’19 se veut un espace incontournable d’échange et de transfert de technologies pour les experts, les chercheurs, les industriels et les décideurs dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et du développement durable.

L’IRSEC’19, initiée en partenariat avec la GIZ, le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) et Hydro Québec, est techniquement soutenue par deux organismes internationaux de renom à savoir IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) et ISES (International Solar Energy Society) et permettra aux universitaires et industriels marocains de présenter leurs travaux de recherche devant des experts et de dénicher les opportunités de collaboration pour monter et financer des projets.

L’IRSEC’19 s’ouvre sur des thématiques à très forte valeur ajoutée pour le Maroc en général et la région de Souss-Massa en particulier. Dans ce sens, un atelier sur le dessalement de l’eau de mer et une session spéciale sur la valorisation énergétique des déchets sont programmés.
Les publications issues de l’IRSEC sont les seules de l’Afrique et de la région MENA classées par « Google Scholar » dans le top 20 des publications dans le domaine de « Solar Energy ».