3E COLLOQUE NATIONAL PHOTOVOLTAÏQUE

Syndicat des énergies renouvelables (SER)

– Le 9 mars 2017

– Lyon, France – Contact : contact@ser-evenements.com, www.colloque-pv.fr

Quels nouveaux enjeux pour le photovoltaïque ? Quels nouveaux marchés ? Quels nouveaux outils industriels, numériques et financier,s au service de la transition énergétique ? C’est à ces questions que promet de répondre le colloque national photovoltaïque organisé par le syndicat des énergies renouvelables (SER), à Eurexpo Lyon. Ce, alors que la réforme des mécanismes de soutien, conjuguée à la baisse remarquable des coûts du solaire photovoltaïque et à l’essor mondial de cette technologie, redistribuent les cartes du monde de l’énergie; et que le solaire photovoltaïque est amené à jouer un rôle majeur dans le mix énergétique des pays.

SOLARPOWER SUMMIT

– Les 7 et 8 mars 2017 – Bruxelles, Belgique Contact : +32-2-709 55 20, www.solarpowersummit.org

Pour cette 12e édition, l’association professionnelle SolarPower Europe organise son SolarPower Summit au coeur de l’Europe, à Bruxelles. L’occasion de faire un point sur les marchés du photovoltaïque, les tendances en termes de prévisions de marché, de réglementations et d’évolutions technologiques de la filière. Les participants pourront assister à des débats et des présentations de la part de plus de 40 experts du secteur, ainsi que d’une trentaine de représentants politiques.

Lydec réhabilite l’étang d’El Oulfa

La Fondation Lydec, la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani et le Bureau «Des Paysages-Labib» ont signé une convention de partenariat marquant le lancement du projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa, situé au quartier Al Firdaous à Casablanca.

Anciennement connu sous le nom d’«Etang Schneider», l’étang d’El Oulfa est un des rares lacs urbains du Royaume. D’une superficie globale de 9 ha, cet

espace recèle des richesses faunistiques et floristiques à préserver et à mettre en valeur.

En vertu de cette convention tripartite, la Fondation Lydec s’engage à apporter son soutien financier pour la réalisation des études paysagères du projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa et de ses abords (jardin écologique, berges…). Par ailleurs, Lydec accompagne ce projet, depuis ses débuts, en apportant son expertise directe d’opérateur. En effet, l’entreprise travaille depuis plusieurs mois sur un programme d’actions visant à améliorer la maîtrise des apports issus des trois collecteurs d’eaux usées de la zone.

Pour la réalisation du projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa, Lydec et sa fondation s’appuient également, dans le cadre de leur démarche de dialogue responsable avec les parties prenantes, sur les expertises de la société civile, à travers l’implication de partenaires universitaires, mais aussi associatifs, tels que l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre et l’Association Recherche Action pour le Développement Durable.

Le projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa et de ses abords représente ainsi une contribution concrète au développement durable du Grand Casablanca. La signature de cette convention entre la Fondation Lydec et la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani s’inscrit dans le cadre du Plan d’Actions Développement Durable, (PADD 2020) de Lydec qui vise, entre autres, à contribuer à l’amélioration du cadre de vie des Casablancais et à sensibiliser ses parties prenantes à l’environnement et au développement durable, à travers notamment les actions de la Fondation Lydec.

Total Maroc poursuit son partenariat avec l’enseignement supérieur au Maroc

Dans le cadre du partenariat entre Total Maroc et la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales d’Ain Sebaâ, les interventions des enseignants de « Total Professeurs Associés » (TPA) reprennent au bénéfice des étudiants du master de gestion du risque.

Ainsi du 6 au 12 février 2017, M. Jean-Marie Dédeyan, membre de TPA et éminent spécialiste de sécurité des entreprises, est intervenu au sein de la faculté Ain Sebaâ, sur le management des risques. Son intervention était destinée aux 45 étudiants de la première promotion du master de gestion des risques, qui prépare les futurs « risk managers » des entreprises marocaines. En ouverture de ce nouveau cycle, Mr Jean-Louis Bonenfant, directeur général de Total Maroc, est intervenu pour témoigner auprès des étudiants de la faculté, sur le management des risques chez Total Maroc.

L’ONHYM prolonge la licence de Gulfsands

Gulfsands Petroleum a affirmé avoir trouvé un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour la prolongation de 2 à 3 ans de son contrat de licence sur Moulay Bouchta (Fès). La société britannique indique que l’exploration du permis va désormais durer jusqu’au 19 juin 2017 « avec un programme de travail révisé ». Ce dernier comprend l’acquisition de 200 km de données sismiques 2D, le retraitement des données sismiques 2D sélectionnées ainsi qu’une étude de terrain pour identifier les possibilités de réactiver les champs dormants. Le coût de ces opérations a été revu à la baisse à 2,5 millions de dollars contre 3,5 millions auparavant. Pour rappel, les estimations sur ce permis s’élèvent à 149 millions de barils de ressources brutes.

Afriquia Gaz : Hausse de 13,7% du résultat net pour l’année 2016

S’appuyant sur un bilan financier positif, le résultat net de la filiale d’Akwa Group, Afriquia Gaz, ressort en progression de 13,7% à 454,8 millions de dirhams à fin décembre 2016, contre 400,1 MDH à fin 2015, a annoncé, le 27 février, la société cotée à la Bourse de Casablanca. « L’année 2016 aura vu Afriquia Gaz poursuivre sur sa lancée et asseoir son leadership dans un environnement en mouvance, pour des indicateurs de performance en solide progression », souligne Afriquia Gaz dans une communication financière, notant que le résultat d’exploitation (REX) a connu une hausse de 20,2% à 630,8 MDH, induite par l’optimisation du cycle d’exploitation. Pour sa part, l’évolution des ventes enregistre une croissance de 4,2% à 1.010,973 TM, précise le communiqué, notant qu’au niveau bilanciel, les immobilisations de la société ont augmenté de près de 5% à 3,1 milliards de dirhams (MMDH), ainsi que les fonds propres, qui ont progressé de 4,5% à 2,2 MMDH (versus 2,1 MMDH au 31/12/2015). En social, le CA annuel recule légèrement de 1,8% à 5,6 MMDH, alors que le REX augmente de 20,2% à 630,8 MDH. En termes de perspectives, la société spécialisée dans le conditionnement et la distribution du GPL escompte maintenir ses résultats sur une couche ascendante, en prônant une stratégie commerciale efficiente conjuguée à un rééquilibrage continuellement optimisé des moyens mis au service de sa croissance.

Des entreprises andalouses en mission commerciale au Maroc

Cinq entreprises andalouses du secteur des énergies renouvelables et de l’efficience énergétique ont participé, du 21 au 23 février 2017, à une mission commerciale au Maroc pour prospecter les opportunités d’affaires et de coopération, a indiqué l’Agence Andalouse pour la Promotion Extérieure (Extenda).

Cette mission, organisée par le ministère andalou de l’Economie et du Savoir à travers Extenda, a permis à ces opérateurs andalous de participer au salon Solaire Expo 2017 de Casablanca et de réaliser ainsi une cinquantaine de rencontres avec des partenaires potentiels et des acteurs internationaux du secteur, a précisé Extenda.

L’objectif de cette mission, réalisée avec l’appui du bureau d’Extenda au Maroc, est de réaliser une prospection du marché marocain et d’identifier les opportunités d’affaires, en plus de développer les contacts avec les clients potentiels, a relevé l’agence. La mission était composée par trois entreprises sévillanes, « Energía Sur de Europa », « Prodiel Proyectos de Instalaciones Eléctricas » et « Azcatec, Tecnología e Ingeniería », ainsi que par deux

entreprises de Grenade, « Tubocas e Instalaciones » et « Montajes Inoxal ». Ces entreprises ont également rendu visite à des acteurs et institutions publiques à Casablanca et Rabat comme l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), l’Agence Marocaine pour l’Efficience Énergétique (AMEE) et l’Agence Marocaine pour les Energies Renouvelables (MASEN) ainsi que des opérateurs privés.

Exploration du pétrole et du gaz : Le Maroc impose ses normes environnementales à ses partenaires

Les partenaires de l’office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) sont, désormais, tenus d’effectuer des évaluations d’impact environnemental avant de commencer leurs travaux d’exploration. C’est ce qu’a déclaré Amina Benkhadra, directrice générale de l’ONHYM.

Les compagnies pétrolières partenaires de l’ONHYM devront donc soumettre un rapport sur les procédures QSE (Qualité, Service et Environnement) avant d’obtenir le feu vert de l’administration pour leurs travaux. L’objectif visé par la mesure est de se conformer à la réglementation internationale en la matière et de faciliter l’atteinte des objectifs fixés dans la stratégie énergétique nationale qui consiste à faire du pays un important hub énergétique, à court terme.

Hausse de 2,9% de la production de l’énergie électrique en 2016

La production de l’énergie électrique s’est améliorée de 2,9% à fin 2016, compte tenu d’une hausse de 4,4% au 4è trimestre (T4), de 6,1% durant le T3 et de 1,7% au T1, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relavant du ministère de l’Économie et des Finances.
Cette performance est attribuable à la hausse de la production privée de 2,8% et de celle des projets développés dans le cadre de la loi 13-09 relative aux énergies renouvelables de 40,6%, explique la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de février 2017.
S’agissant de la production de l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE), elle a progressé de 0,7% au cours de l’année écoulée, soutenue par le bon comportement de la production de l’énergie d’origine thermique (+8,6%) et d’origine éolienne (+6,4%), atténué par la baisse de celle d’origine hydraulique de 27,1%, relève la note.
Dans ces conditions, le volume des importations de l’énergie électrique s’est accru de 2,9% à fin 2016, après une augmentation de 13,6% au terme du premier semestre 2016 et un retrait de 16,3% à fin 2015, fait savoir la DEPF.
Du côté de la consommation de l’énergie électrique, elle s’est renforcée de 1,9% à fin 2016, après une augmentation de 2,2% une année plus tôt, indique la note, précisant que cette variation résulte, notamment de la progression de la consommation de l’énergie de haute, très haute et moyenne tension de 1,3% et de celle de basse tension de 3,9%.

6e édition du Solaire Expo Maroc

La sixième édition du Solaire Expo Maroc se déroule du 21 au 23 février prochain au Parc des expositions de l’Office des changes à Casablanca.

Près de 90 exposants et plus de 9.000 visiteurs sont attendus lors de cet évènement qui dévoilera aux professionnels, aux enseignants et aux étudiants les dernières tendances et les innovations du secteur des énergies renouvelables. Un évènement qui représente avant tout une plateforme de rencontres et d’échanges visant à informer et à former les fournisseurs phares du secteur. La rencontre prendra également une dimension scientifique. En effet, le salon comprendra une série de conférences ainsi que des tables rondes à travers lesquelles les acteurs nationaux et internationaux du domaine exposeront sur les opportunités en Afrique ou encore sur les aspects techniques et environnementaux. Plusieurs thèmes seront abordés tels que l’efficacité énergétique dans l’industrie ou encore l’audit énergétique. Au programme aussi, l’organisation d’un concours universitaire de la recherche et de l’innovation.

 

Contact : http://solaireexpomaroc.com/