Photovoltaïca du 7 au 9 septembre 2016

La deuxième édition du salon PHOTOVOLTAICA, « The International PV Solar Energy Exhibition & Conference » aura lieu du 7 au 9 septembre 2016 à l’Office des Changes de Casablanca.

Le salon Photovoltaïca est un événement international fédérant l’ensemble des institutions marocaines qui oeuvrent pour le développement des énergies solaires, à savoir : le Ministère de l’énergie du Maroc, la SIE, l’IRESEN, la MASEN, l’ONEE et l’ADEREE. Le salon accueille plus de 4000 visiteurs et exposants marocains et internationaux.

FENELEC : Trois salons en octobre

La Fédération Nationale de l’Electricité, de l’Electronique et des Energies Renouvelables (FENELEC) organisera, du 12 au 15 octobre 2016 à la Foire International de Casablanca, son salon global qui regroupera :

  • La 10ème édition d’Elec expo : Salon International de l’Electricité, de l’Eclairage, de l’Electrotechnique et de l’Automatisation Industrielle,

  • La 5ème édition d’EneR Event : Salon International des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique

  • La 4ème édition de Tronica Expo : Salon International des Composants, Systèmes et Applications Electroniques.

Cet événement constitue un rendez-vous international incontournable et Hub Régional pour les différents intervenants de ces trois secteurs-clés. Les fournisseurs d’électrotechnique ainsi que les professionnels des énergies renouvelables et des composants électroniques y trouveront une plateforme commerciale idéale. Echanges, rencontres, conférences, partenariats, conventions et signatures de contrats rythmeront les quatre jours de cet événement toujours très attendu par la communauté des professionnels concernés.

Africa Renewable Energy Forum du 2 au 4 Novembre 2016

Dans le cadre de son engagement pour la réussite des objectifs de la COP22, IRESEN en partenariat avec EnergyNet organise l’Africa Renewable Energy Forum (évènement labélisé COP22) qui aura lieu du 2 au 4 Novembre 2016 à Marrakech. Le programme comprend une visite du Green Energy Park et de l’Université Mohammed VI Polytechnique...

Pollutec Maroc 2016 labellisé pré-COP22

Pollutec Maroc a reçu la labélisation de la 22e Conférence annuelle de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22 ) pour sa 8e édition qui se déroulera du 5 au 8 octobre 2016 à l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC). Le Salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement est considéré comme une véritable vitrine pour les offres marocaines et internationales en la matière dans les secteurs de l’eau, des déchets, de l’air et de l’énergie.
Cet événement pré-COP réunira, durant quatre jours, 260 éco-acteurs marocains et internationaux du secteur et accueillera près de 6.000 visiteurs professionnels dont des délégations africaines à la recherche de solutions répondant aux défis énergétiques et au développement des industries propres dans leur pays. Avec une programmation axée en grande partie sur les changements climatiques, l’édition de cette année, orientée business, conjuguera exposition, rendez-vous d’affaires, ateliers exposants et remise des trophées Pollutec Maroc pour récompenser les projets innovants.

ONEE : 36 MDH pour l’électrification à Taroudant

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a consacré une enveloppe de 36,16 MDH au renforcement et à l’élargissement du réseau de distribution d’électricité dans certains quartiers sous-équipés relevant de quelques collectivités territoriales de la province de Taroudant.
Selon l’ONEE, une somme de 7,12 MDH sera consacrée au renforcement et l’élargissement du réseau dans 16 quartiers relevant de la commune urbaine de Taroudant. Quelque 1.458 foyers profiteront de cette opération.
18 autres quartiers seront concernés par cette action. Les quartiers relèvent tous de la commune urbaine d’Oulad Taïma, et ce sont quelque 2.216 foyers qui en profiteront. Un budget de 10,25 MDH leur sera consacré.
De même, une enveloppe de 11,87 MDH sera consacrée à 15 quartiers au niveau du pachalik d’Oulad Berhil, profitant à quelque 2.905 foyers.
Par ailleurs, au niveau de la commune d’Oulouz, 1.540 foyers répartis sur 9 quartiers vont en bénéficier, pour un budget de 6,63 MDH, révèle la même source. Une durée de 12 mois sera consacrée aux travaux de ce projet.

Platinum Power Poursuit ses Investissements dans la Région de Béni Mellal-Khénifra

Platinum Power vient d’obtenir la concession pour la réalisation et l’exploitation de la centrale hydro-électrique de TAMAJOUT pour une capacité de production électrique de 30 MW. Cette dernière vient compléter les 3 centrales hydro-électriques que la société développe, dans le cadre de la loi 13-09,en cascade sur le Oued Ahançal, dans la région de Beni Mellal-Khénifra.

La concession a été signée le 29 juillet, par M. Lahoucine Akrajai, Directeur de l’Agence du Bassin Hydraulique d’Oum Er-Rbii (ABHOER) et M. Omar Belmamoun, Président Directeur Général de Platinum Power, lors du Conseil d’Administration de l’ABHOER présidé par Mme. Charafate Afilal, Ministre Chargée de l’Eau, et en la présence de M. Mohamed Dardouri, Wali de la Région et M. Rached Chafik, Vice-Président de la région de Béni Mellal-Khénifra.

SIE : Lancement d’un Appel d’Offres pour la réduction de la facture énergétique de 64 mosquées

Le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques et la Société d’Investissements Energétiques (SIE) ont lancé un Programme d’Efficacité Énergétique dans les Mosquées avec un objectif d’optimisation de la consommation énergétique dans les mosquées à travers le pays.

Dans cette Phase Modèle, le programme vise la réhabilitation d’un groupe de 64 mosquées reparties sur six villes du Royaume.

Une convention de partenariat relative à l’amélioration de la performance énergétique de plusieurs mosquées a été signée le 8 juin 2016 entre les deux parties afin d’amorcer le processus.

En marge des préparatifs de la COP22 à Marrakech, la SIE et le MHAI lancent le présent appel d’offres ouvert afin de réaliser le projet de réhabilitation énergétique de ces mosquées.

Jean-Louis Bonenfant succèdera à Arnaud Le Foll en tant que directeur général de Total Maroc

Jean-Louis Bonenfant deviendra directeur général de Total Maroc le 1er septembre 2016. Il succèdera à Arnaud Le Foll, qui a été à la tête de la filiale Marketing & Services du groupe Total dans le Royaume pendant trois ans.

Jean-Louis Bonenfant, 59 ans, travaille pour le groupe Total depuis 35 ans, où il a exercé différentes fonctions commerciales, logistiques, financières et stratégiques au sein de la branche aval du Groupe.

Il a exercé ces différentes fonctions en France, en Grande-Bretagne, en Europe de l’Est, ainsi que dans les Caraïbes et l’Océan Indien.

Avant d’être nommé à la tête de Total Maroc, Jean-Louis Bonenfant était Vice Président de Total Marketing & Services pour l’Europe de l’Est.

En outre,Total Maroc annonce deux nouvelles nominations au 1er septembre 2016 au sein de son comité de direction :

-M. Abdellatif Boumediane remplacera M. Youssef Malal en tant que directeur réseau et monétique;

-M. Sami Logani remplacera M. Abdesslam Rhnimi en tant que directeur gaz de pétrole liquéfié.

Acteur de premier plan dans le secteur de la distribution pétrolière dans le Royaume, Total Maroc a mis en œuvre un plan d’investissement ambitieux, en procédant au cours de ces dernières années à l’ouverture d’une douzaine de stations-service chaque année et en renforçant ses infrastructures, en particulier pour ses activités liées à la distribution de gaz et au stockage de produits pétroliers. L’entreprise a par ailleurs multiplié les initiatives pour toujours mieux répondre aux besoins de ses clients en matière de produits et services, et a notamment lancé en janvier dernier le carburant TOTAL EXCELLIUM au Maroc. Total Maroc opère au Maroc depuis près de 90 ans et est cotée à la bourse de Casablanca depuis mai 2015.

La société emploie près de 600 personnes et génère plus de 4000 emplois indirects.

5e colloque international du réseau « Eaux et Climats », en octobre à Fès

« Changements globaux et ressources en eau: Etat des lieux, adaptations et perspectives » est le thème du 5è colloque international du réseau « Eaux et Climats » qui se tiendra les 12 et 13 octobre à Fès.
Cette manifestation est organisée par le réseau « 
Eau et Climat au Maghreb » qui regroupe 12 universités et 15 laboratoires situés au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en France.

Cette association, qui compte un nombre important de chercheurs travaillant sur des thématiques variées, œuvre depuis 2010 pour une meilleure connaissance de la variabilité climatique (tendance et évolution) et des conséquences des changements climatiques sur l’environnement naturel.
Initiée en collaboration avec le Laboratoire Géo ressources et Environnement relevant de la faculté des sciences et techniques de Fès, cette rencontre s’intègre dans le cadre de la mobilisation scientifique qui va précéder la tenue de la COP 22 climat, prévue en novembre à Marrakech.
Ce colloque international vise à rassembler la communauté scientifique autour du thème des changements globaux et leurs effets notamment sur les ressources en eau dans l’objectif de dresser un état des lieux des mesures d’atténuations et d’adaptabilités de l’échelle globale à celle locale sur l’ensemble de cette région.
Afin de répondre aux attentes des scientifiques travaillant sur les changements globaux, ce colloque sera l’occasion de donner la parole aux spécialistes dont le thème de recherche est axé sur la connaissance des processus de ces changements et de leurs impacts sur les ressources en eau.
Au programme figurent des interventions exhaustives et diversifiées sur des problématiques qui touchent, entre autres, tout le bassin méditerranéen et qui s’avèrent aujourd’hui comme un enjeu majeur pour le XXIe siècle.
« 
Variabilité climatique et tendance », « Fluctuations climatiques », « Etat des ressources renouvelables et perspectives », « Qualité de l’eau et vulnérabilité des hydro–systèmes », « Vulnérabilité des milieux et impact atrophique », « Changement global : Sécheresse et étiages, Crues et inondations, Mutation des écosystèmes et des milieux naturels » et « adaptabilité et résilience » sont parmi les thématiques au menu de cette manifestation.

Exploration gazière : L’accord Qatar Petroleum-Chevron Morocco acté

Qatar Petroleum et Chevron Morocco Exploration Ltd viennent d’acter la reprise par la compagnie pétrolière nationale du Qatar de 30% des 75% de parts détenues par Chevron dans des concessions marocaines.
Le deal, annoncé en février dernier, porte sur trois concessions en eaux profondes au Maroc, selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

Le Maroc fait partie des pays sur lesquels la compagnie qatarie compte pour se développer à l’étranger. En effet, le paysage gazier marocain attire de nombreux acteurs internationaux qui ont jusqu’ici investi plusieurs dizaines de millions de dollars en explorations.

L’accord qui vient d’être finalisé porte sur les zones off-shore de Cap Rhir Deep, Cap Cantin Deep et Cap Walidia Deep au large d’Agadir. Ces zones sont situées entre 100 et 200 kilomètres à l’Ouest et au nord-ouest d’Agadir.

Elles couvrent une superficie d’environ 29.200 km², avec des profondeurs allant de 100 à 4.500 mètres.

Aux termes de cet accord, Chevron conservera donc une participation de 45% de ces permis et en restera l’opérateur. L’ONHYM, quant à lui, continuera de détenir une participation de 25%.

Rappelons que Chevron, basé en Californie, produit et transporte du pétrole brut et du gaz naturel, raffine, commercialise et distribue des carburants et des lubrifiants. De même, la compagnie fabrique et vend des produits pétrochimiques et des additifs, génère de l’énergie et produit de l’énergie géothermique. Pour sa part, Qatar Petroleum opère principalement dans l’exploration et/ou la production et la vente de pétrole brut, de gaz naturel et de gaz liquide, de gaz naturel liquéfié, de produits raffinés et carburants de synthèse.